1 bis rue Toul-al-Laër Quimper 09.82.32.84.11

Rencontre avec Virginie Symaniec, éditrice indépendante.

Les éditeurs travaillent-ils toujours sous un parasol de jardin rouge à l’approche de Noël ?

Virginie Symaniec est spécialiste des questions culturelles et linguistiques en Biélorussie, auteure et éditrice.

Elle est la fondatrice des éditions indépendantes « Le ver à soie« .

11230586-412089628995930-7779935141997454536-n

Née en 1968, originaire de Brest (anciennement Litovsk, Biélorussie), Virginie Symaniec a fait ses études à l’université de Paris III-Sorbonne nouvelle, elle est docteur en études théâtrales.

Elle traduit parfois les romans qu’elle édite et reste spécialiste des écritures théâtrales d’Europe de l’Est.

Il y a trois ans, elle a eu cette idée saugrenue de devenir éditrice indépendante. Depuis, elle défend ses 15 titres sans passer par le circuit habituel diffuseur-distributeur.

« Alors, j’ai eu une idée saugrenue : vendre mes livres sur les marchés. J’ai loué un emplacement sur le marché d’été à Léon dans les Landes, cet hiver sur les marchés de Noël. Beaucoup de libraires et d’éditeurs me disent qu’ils n’ont jamais vu ça ! J’ai découvert encore un autre monde, celui des camelots : un monde extraordinaire mais aussi très dur, qui m’a bien plu et qui m’a acceptée. Je parle aux gens de mes livres, et je sais que j’en parle bien car je les aime. Ils sont intéressés, certains me disent qu’il y a des années qu’ils n’entrent plus dans une librairie, et ils repartent avec un de mes livres. Quand ils comprennent que je suis éditrice, ils me posent plein de questions sur le métier, sur la fabrication. Je leur explique pourquoi un livre ne peut pas être vendu pour rien, que ça ne peut pas être gratuit parce qu’il y a de nombreuses personnes impliquées. Un libraire m’a invitée dans sa librairie, m’a installé une petite table où j’ai pu présenter mes livres, parler avec les clients et convaincre les indécis. »  Entretien avec Juliette Keating, Mediapart, 29 janvier 2016.

Au prix d’un producteur de lait, et à raison de 70h par semaine, Virginie Symaniec fabrique, depuis 3 ans, de beaux livres sur le mouvement, qu’il soit choisi, à l’instar du voyage, ou subi, comme l’exil, ou le sentiment d’exil.


Au total, 15 titres ont vu le jour, répartis dans les huit collections de sa maison d’édition indépendante, Le Ver à Soie.


Virginie aime parler de son métier, « la meilleure décision qu’elle ait jamais prise », et serait ravie de vous présenter son catalogue.

Samedi 5 novembre, de 11h à 12h, Librairie & Curiosités. Gratuit.

Une belle rencontre proposée par l’association Rhizomes !